Radis noir : bienfaits et vertus

Radis noir 

Jardiner malin

 

Le radis noir d’hiver, raphanus sativus, est une plante bisannuelle appartenant à la famille des Brassicacées (Crucifères) et qui produit de grosses racines de 20 à 30 cm de long, noires ou blanches.

Il est bien connu pour détoxifier le foi, les voies biliaires et soigner les troubles digestifs.

Il nous vient d’Europe et du Japon.


 

 

Le radis noir : pour la petite histoire

Au temps des Pharaons, on distribuait ces petites racines charnues, rafraîchissantes et nourrissantes (en même temps que des gousses d’ail) aux ouvriers qui construisaient la pyramide de Gizeh. Les Grecs l’estimaient beaucoup : Théophraste en cultivait dans son jardin, Hippocrate le conseillait contre l’œdème. Pour Dioscoride, le radis excitait l’appétit, ranimait les estomacs fatigués, calmait la toux et provoquait les règles. Rien que ça !

Au Moyen Âge, on le jugeait propre à purger le cerveau et les viscères de leurs humeurs malignes, il était également recommandé comme diurétique et contrepoison.

À la Renaissance, on le préconisait en macération dans du vin blanc, pour atténuer les douleurs des calculs urinaires. Il est ensuite pendant une longue période relégué au rang de « remède de bonne femme » comme expectorant contre la coqueluche et les bronchites, comme diurétique ou antiscorbutique (le scorbut est une maladie due au manque de vitamine C dans l’alimentation) pour les marins au long cours.

Il faut attendre la fin du XIXe pour vanter à nouveau les bienfaits du radis noir, efficace contre les calculs biliaires ou maladies de poitrine prises à leur commencement. On l’utilisa ensuite aussi contre l’urticaire et l’arthrite chronique.

Le radis d’hiver et ses bienfaits sur la santé

Le radis noir est reconnu depuis longtemps pour ses nombreux bienfaits et vertus pour la santé. Il a des propriétés médicinales très intéressantes, notamment pour le drainage du foie. Le radis noir stimule l’action de la bile et permet ainsi de nettoyer les différentes toxines et déchets accumulés lors de la digestion.

  • Le radis noir est efficace dans le traitement des troubles hépatiques : il est cholérétique (agit sur la sécrétion biliaire) et cholagogue (purge la bile). Son extrait est recommandé aux malades biliaires qui souffrent de lithiase car il provoque une décharge biliaire. Il est de même conseillé aux insuffisants hépatiques ainsi qu’aux personnes atteintes de cholécystite et d’affections du foie.
  • Dans les cas de bronchites légères, le radis noir est tout à fait salutaire.
  • Le radis soulage aussi les coups de soleil et les érythèmes.

 

________________________________________
Le saviez-vous ?

Utilisation interne :

Jus de radis noir : à extraire au mixeur. Sert contre la lithiase biliaire (calculs biliaires). 1/3 de petit verre à moutarde, un quart d’heure avant chaque repas. Un conseil : mélangez ce jus au même volume de jus de carotte.

Sirop de radis noir : contre la toux. Coupez un radis noir en tranches, saupoudrez de sucre et couvrez. Recueillir le lendemain le sirop qui s’est formé et le consommer cuillère par cuillère. Lire la recette du jus de radis noir

Autre alternative : creuser un radis noir et le remplir de sucre ou de miel. Même méthode pour le consommer.
________________________________________

 

Lire la suite  http://www.jardiner-malin.fr/sante/radis-noir-bienfaits.html#LzPrDbhOx5ZbYVIF.01

 

 

 

Pour changer de modèle alimentaire soutenez notre pétition

 

STOP au lobby de la grande distribution, OUI à l'économie locale

 

Suivez-nous sur  Facebook       Twitter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.