Le thym, un antiseptique d’exception mais bien plus…

Le 7 décembre 2015

435px thymus vulgaris4

Photo Wikipédia Thymus Vulgaris 

Article de Roland Reymondier-Conseiller en produits de nutrition paru le 30 novembre 2015 dans Acteur Nature

 

Une légende dit que le thym est né des larmes de la Belle Hélène. C’est une plante qui pousse spontanément dans les pays du pourtour méditerranéen. Les étrusques et les égyptiens le faisaient entrer dans les préparations servant à l’embaumement de leurs morts; les grecs en brûlaient devant l’autel de leurs dieux et en mettaient dans leur plats; quant aux femmes, elles l’employaient en eau de toilette et onguent pour leur beauté.


Cependant, on sait actuellement qu’il recèle en son sein un puissant antiseptique, ennemi de la toxine disait le Dr Trousseau . En 1928, le docteur Louis Sevelinge soutint une thèse de pharmacie sur le pouvoir antiseptique de l’huile essentielle de thym dans le laboratoire de bactériologie du professeur Rochaix à Lyon.

Si on en croit notre ami Gilles Corjon dans son récent ouvrage « Se soigner par les plantes » page 126, le thym est un expectorant, un antitussif, un anti-spasmodique, un antiseptique, un antifongique, un stomachique, un carminatif, un vermifuge, un tonique général, un anti oxydant…

Cette plante, si elle n’était pas aussi commune et proche, serait, nous en sommes persuadés, présentée comme une panacée, à plus forte raison venant de Sibérie ou de Chine…

Selon Gilles Corjon mais aussi Valnet et Mességué, le thym est souverain en cas de bronchite, de toux, d’affection des voies respiratoires supérieures, de troubles digestifs, d’aérophagie, de colopathie fonctionnelle, d’infections urinaires, d’affections buccales, de maux de gorge.

 

Pour faire avorter, un refroidissement et un rhume:

Une bien précieuse tisane de notre herboriste Acteur Nature Gilles Corjon:

Lorsque le nez coule et pour aider le corps à se défendre contre une invasion virale. Mélanger 30 g de thym, 30 g de fleurs de sureau, 20 g de sommités fleuries de bourrache, 10 g de fleurs de lavande, 10 g de bourgeons de pin et quelques clous de girofle. Compter 4 cuillères à soupe du mélange pour 1 litre d’eau froide. Porter à ébullition et hors du feu et laisser infuser 10 minutes. Filtrer. Boire une grande tasse toutes les 2 heures dès les premiers symptômes.

Et aussi…

Lire la suite http://www.acteur-nature.com/usages-proprietes-plantes-medicinales/le-thym-un-antiseptique-dexception-mais-bien-plus.html

 

 

 

 


Pour  rester en bonne santé,  changeons  de modèle alimentaire

Soutenez notre pétition

 

STOP au lobby de la grande distribution, OUI à l'économie locale

 

Suivez-nous sur   Facebook       Twitter

 

    

 


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.