Antibiorésistance: 25 000 décès/an en Europe, la viande mise en cause par les autorités sanitaires

Le 23 février 2016

 

648x415 20mn 9080

Dans https://blog.l214.com  du 17 février 2016

 

Les 10 et 11 février 2016, deux autorités internationales ont jeté un nouveau pavé dans la mare des productions animales, révélant “une menace émergente pour la santé publique”.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments (EFSA) ont tous deux réaffirmé le danger du développement de la résistance des bactéries aux antibiotiques, et la part de responsabilité considérable de l’élevage d’animaux pour la consommation alimentaire.

Face aux ministres européens de la santé et de l’agriculture, la Directrice générale adjointe de la FAO a rappelé que 7 maladies humaines sur dix nouvellement découvertes sont d’origine animale. En 2015, la FAO avait appelé à une action urgente pour répondre à la menace croissante des pathogènes qui résistent aux médicaments dans les filières de production alimentaire terrestres et aquatiques.

 

Qu'est-ce que l’antibiorésistance ?

L’antibiorésistance apparait lorsque des bactéries ne sont plus tuées par les antibiotiques qui sont censés les combattre : elles deviennent résistantes, et il devient difficile de soigner les affections qu’elles provoquent.

Les bactéries qui affectent les animaux en élevage peuvent être les mêmes que celles qui affectent les humains. Des bactéries issues des élevages peuvent se transmettre aux humains, via le contact direct des animaux, mais aussi via la viande contaminée.

L’utilisation massive d’antibiotiques en élevage contribue à l’apparition des résistances bactériennes. Les mêmes antibiotiques sont utilisés en médecine humaine et dans les élevages ; la menace concerne donc autant la santé des humains que des non-humains.

 

Article complet sur https://blog.l214.com/2016/02/17/antibioresistance-25-000-decesan-europe-viande-mise-cause-autorites-sanitaires

 

Pour améliorer notre alimentation et nos systèmes de distribution

 

Soutenez notre initiative sur le  site "Parlement et Citoyens" , demandez  aux parlementaires que soit proposé rapidement une loi sur la relocalisation alimentaire qui favorise les cultures bio (moins de pesticides) et la santé (moins de médicaments).  Cliquez ici

 

 

Suivez-nous sur        Facebook                Twitter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.