Les pesticides altèrent le goût du vin, la démonstration du Professeur Seralini

Le professeur de biologie avait déjà démontré la dangerosité des OGM sur les organismes des mammifères, cette fois il fait la démonstration que les pesticides acidifient le vin.

France 3 Normandie  le 01/12/2015

La dégustation de vin à la chasse au goût acide.

La dégustation de vin à la chasse au goût acide.

 

 


 

 

Une dégustation. Deux vins blancs. L'un bio, l'autre pas. Dans le deuxième, 5 fongicides ont été détectés par les équipes du Professeur de biologie de l'Université de Caen, Gilles-Eric Seralini. Le test est sans appel, bien évidemment les gobayes sont conditionnés. Leur sens en éveil détectent sans trop de difficulté la présence des pesticides, reconnaissables à leur goût acide prononcé.  Ensuite, on fait déguster au public des verres d'eau. Dans certains, on a ajouté les 5 produits chimiques. Sans trop chercher, le public trouve rapidement celui "qui sèche la bouche et a un goût de bonbon".L'expérience a également été menée auprès de vignerons et de professionnels de la vigne afin de les sensibiliser sur cette réalité.  Non seulement les produits chimiques utilisés en viticulture sont néfastes pour les agriculteurs comme pour les riverains mais ils sont aussi préjudicables au goût donc aux qualités gustatives du vin.

 

Lire la suite : http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/calvados/caen-la-mer/caen/les-pesticides-alterent-le-gout-du-vin-la-demonstration-du-professeur-seralini-867041

 

Voir aussi nos partenaires qui informent sur la nocivité des pesticides  : COP Gironde  et  FaAOD

 

Pour changer de modèle alimentaire soutenez notre pétition

 

"STOP au lobby de la grande distribution, OUI à l'économie locale"

 

Suivez-nous sur              

 

 

 

Guillaume Bodin, vigneron-cinéaste engagé contre les pesticides

 

Guillaume a 26 ans. Il est ouvrier viticole en Saône-et-Loire lorsqu’il est victime des traitements obligatoires aux insecticides contre la cicadelle de la flavescence dorée. Comme il est impossible de se faire entendre, il décide de quitter son travail et d’enquêter sur la question.
Il part à la rencontre de nombreux acteurs du milieu viticole et scientifique comme Emmanuel Giboulot, ce vigneron ayant refusé de traiter aux insecticides. Ou Jean-Marc Bonmatin, chercheur au CNRS et lanceur d’alerte sur les effets catastrophiques de l’utilisation de ce type de pesticides sur l’environnement. Le couple Claude et Lydia Bourguignon lui apporte de nombreuses informations sur l’impact de ces produits chimiques sur la faune des sols.
Tout n’est pas si sombre dans cette affaire, car un collectif de vignerons essaye de faire évoluer le dossier vers un plus grand respect de l’environnement.
C’est une enquête de plus de deux ans dans laquelle le jeune réalisateur de « La Clef des Terroirs » s’est engagé!

 

Le danger des pesticides

 

Extrait du Magazine de la Santé au Quotidien.
Le danger des pesticides pour la santé et l'environnement. Méfaits du Round-Up et alternatives écologiques
Plus d'informations : http://www.dangersalimentaires.com

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×