100% de produits bio et locaux dans les cantines scolaires, rêve ou réalité ?

L’initiative Les artisans du frais c’est aussi l’approvisionnement des cantines scolaires en légumes bio et locaux.

Cantine

La légumerie sur place permet  de fournir des légumes bio et locaux  prêts à l’emploi.

Voilà six longues années que la loi Grenelle a été adoptée. En 2009, le texte fixait, entre autres, “l'objectif, pour l'année 2010, d'introduire 15 % de denrées issues de l'agriculture biologique dans les menus des cantines scolaires et d'atteindre 20 % en 2012”.

 

Six ans après, nous en sommes nulle part, ou presque

Selon l’Agence bio, en 2014, 59% des cantines scolaires servent des produits biologiques mais ce  pourcentage fort élevé, est à relativiser, en effet les établissements proposant un seul produit issu de l’agriculture biologique sur l'entièreté des repas distribués dans l’année sont comptabilisés. Dans les faits, les restaurants scolaires proposant une alimentation composée de 20% d’aliments biologiques tout au long de l’année  sont  tout au plus 5%.

 

Non seulement les objectifs de 20 % ne sont pas respectés mais on nous annonce  des nouveaux objectifs à la hausse de 40%

Lors de la conférence environnementale en novembre 2014, le Président de la République avait fixé pour 2017 un objectif d'approvisionnement à hauteur de 40% de la restauration collective par des produits de proximité. Brigitte Allain, Députée et auteur du rapport  sur les circuits courts et la relocalisation des filières agricoles et alimentaires propose un seuil minimal de 20% de produits issus de l'agriculture durable dès 2016, pour atteindre 40%, dont 20% de bio, en 2020.

 

Certains établissements n’attendent pas une loi pour agir

Dans les cantines scolaires de Saint Etienne (Loire), on mange bio à 100% depuis déjà un an. Mieux, depuis le 1er janvier 2015, les parents peuvent choisir un menu 100% végétarien pour leurs enfants.

 

Mieux manger et moins de gaspiller

Tous les jours, d’importantes quantités de nourriture sont gaspillées et jetées dans les cantines scolaires cela représente 100 kg en moyenne dans les cantines de 500 convives. Gaspiller la nourriture, bouder les fruits, les légumes et le poisson, est devenu d’une très grande banalité, un comportement normal pour un grand nombre d’enfants et d’adolescents. Ce comportement a des conséquences sur leur équilibre alimentaire, sur leurs habitudes ultérieures d’alimentation et sur leur perception d’une consommation responsable d 'autant que  le gaspillage à un coût.

 

Alors ces mauvais chiffres résultent t’il  d’un manque de volonté des gestionnaires de cantines et des élus ?

 

 

Pour changer de modèle alimentaire soutenez notre pétition

 

STOP au lobby de la grande distribution, OUI à l'économie locale

 

 

 

                                                               Publicité

Faites une cure DETOX d'Aloe Vera

Les bases du bien etre head

Choisissez une boisson pure pulpe d’Aloe Vera.  En savoir plus……Cliquez ici

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.