Montréal s'attaque aux bouteilles de plastique

Le 18 mars 2016

Bouteilles plastiques

Un texte de Thomas GerbetTwitterCourriel

Les compagnies qui commercialisent l'eau tentent d'empêcher Montréal de devenir une des premières métropoles au monde à interdire la vente de bouteilles d'eau en plastique. Prises par surprise par les intentions du maire Denis Coderre, elles viennent de s'inscrire au registre des lobbyistes pour contre-attaquer.

 

« Nous désirons que la Ville de Montréal rejette la proposition de bannir les bouteilles d'eau sur son territoire. », peut-on lire dans le mandat inscrit au registre des lobbyistes du Québec, le 8 mars, par l'Association canadienne des boissons qui représente une soixantaine de marques, dont Aquafina (Pepsi), Dasani (Coca-Cola) ou encore Nestlé Waters.

Radio-Canada a appris que le représentant de l'industrie a écrit au maire ces derniers jours pour solliciter une rencontre le plus rapidement possible. Il faut dire que les compagnies ont été prises de cours par une petite bombe lâchée sans prévenir par le maire au beau milieu d'une conférence de presse concernant l'élimination des sacs de plastique dans toute la région de Montréal en 2018.

 

 

Le maire de Montréal a répondu mercredi au mouvement amorcé par l'industrie : il affirme que son initiative provoque un débat sain. « Nous avons parlé des sacs de plastique et maintenant, nous en sommes aux bouteilles d'eau », affirme-t-il en ajoutant que le plastique dans l'environnement constitue un problème.

Denis Coderre soutient qu'il aborde cette question de manière pragmatique et non dogmatique.

L'intérêt des médias internationaux 

Le projet inattendu du maire a fait peu de vagues au Québec, mais il fait de plus en plus parler de lui à l'étranger. Le quotidien américain USA Today y a consacré un article dans les derniers jours, de même que le journal britannique The Independent et des médias australiens et français.

« Ça a été une surprise pour nous », indique en entrevue le porte-parole de l'Association canadienne des boissons, Martin-Pierre Pelletier. « On veut comprendre les détails. »

Le maire de Montréal n'a pas dévoilé d'échéancier lors de son intervention. Il a simplement réitéré à plusieurs reprises sa détermination : « C'est la prochaine étape. [...] On prend notre rôle au sérieux. Les villes donnent le ton maintenant », a déclaré Denis Coderre. Avec l'influence qu'a le maire comme président de la Communauté métropolitaine de Montréal, formée de 82 municipalités, l'industrie craint que l'idée ne s'étende.

 

Lire la suite http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2016/03/16/001-bouteilles-eau-montreal-coderre-interdiction-lobby.shtml

 

Pour améliorer notre alimentation et nos systèmes de distribution

 

Soutenez notre initiative sur le  site "Parlement et Citoyens" , demandez  aux parlementaires que soit proposé rapidement une loi sur la relocalisation alimentaire.  Cliquez ici

 

 

Suivez-nous sur   Facebook     Twitter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×