Le Pérou déclare l’état d’urgence après une marée noire en Amazonie

Le 9 mars 2016

Arton9201 42e07

http://reporterre.net  le 7 mars 2016 / Audrey Cordova (Reporterre)

 

26 communautés indigènes sont affectées par la fuite d’un oléoduc. L’entreprise pétrolière paraît incapable de nettoyer les dégâts, alors que les épanchements de pétrole se sont multipliées ces derniers mois.

 

- Lima (Pérou), correspondance

« Je vis près du fleuve Chiriaco. Ce matin-là, nous étions en train de pêcher et des enfants ont commencé à sortir des poissons avec des traces noires. On les a mangés sans vraiment nous soucier de que nous étions en train de faire. C’est la dernière fois que nous avons pu consommer du poisson du fleuve », raconte à Reporterre, au téléphone, Jania Danducho, 30 ans, du village de Nazareth (district de Imaza, province de Bagua, région Amazonas), dans le nord du Pérou, à plus de 16 heures de route de Lima, la capitale.

Nazareth est un village indigène touché par la première fissure de l’oléoduc Nor Peruano, qui s’est produite le 25 janvier, au niveau du kilomètre 440, laissant échapper dans le fleuve Chiriaco près de 3.000 barils de pétrole et affectant ainsi près de 3.200 personnes vivant dans la zone. « Nous avons commencé à donner l’alerte entre habitants puis entre communautés. L’odeur a été très forte durant les premiers jours. On sentait aussi comme une brûlure près des yeux », confie Jania. Les jours suivant l’écoulement, des photos d’enfants les mains couvertes de pétrole ont circulé sur les réseaux sociaux et dans certains médias péruviens.

Des enfants embauchés pour ramasser le pétrole

« Quand je suis arrivé dans la zone fin janvier, on m’a dit qu’il y avait eu une fuite. Les intempéries du 9 février n’ont fait qu’empirer la chose puisque le pétrole, qui était d’une certaine façon retenu avec des barrières de contention dans le ravin d’Inayo, a débordé dans le fleuve Chiriaco », raconte l’anthropologue Rodrigo Lazo, qui a été l’un des premiers à donner l’alerte sur place et sur les réseaux sociaux. Aucun média n’avait alors encore rapporté les faits.

Et c’est justement après cette forte pluie que Petroperú, qui avait commencé le nettoyage, a dérapé. « Un ingénieur a dit aux enfants que, pour un seau de pétrole récupéré, ils seraient payés 2 soles [0,50 centime d’euros] et les adultes, 200 soles [environ 50 euros] », ajoute Jania. Selon les membres du village de Nazareth, soixante enfants ont été en contact direct avec le pétrole lors du nettoyage. Après quelques jours, certains adultes et des enfants ont commencé à ressentir des maux de ventre, de tête et des démangeaisons sur le corps.

 

« On ne peut rien faire de plus qu’attendre » 

« Pour le moment, nous devons nous rendre à un ravin, situé à une heure de marche, pour pêcher du poisson qui soit comestible. Nous n’avons toujours pas reçu de suivi médical », explique Jania. « Malheureusement, la survie de ces communautés est en péril. Il est clair que leur qualité de vie va baisser et qu’il y a des risques de malnutrition. Le fleuve, qui était leur principale source de protéines, leur est complètement inaccessible. La catastrophe va toucher aussi le commerce et la vente de produits cultivés ou pêchés dans la zone », explique Rodrigo Lazo. « À Nazareth, nous venons tout juste de recevoir un réservoir d’eau et une partie des vivres et des provisions qui ont été promises par Petroperú. Pour le moment, on ne peut rien faire de plus qu’attendre », s’inquiète le chef de la communauté, l’apu Jorge Yampis.

 

 

Suite de l'article dans http://reporterre.net/Le-Perou-declare-l-etat-d-urgence-apres-une-maree-noire-en-Amazonie

 

Pour améliorer notre alimentation et nos systèmes de distribution

 

Soutenez notre initiative sur le  site "Parlement et Citoyens" , demandez  aux parlementaires que soit proposé rapidement une loi sur la relocalisation alimentaire.  Cliquez ici

 

 

Suivez-nous sur   Facebook     Twitter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.