Le chanvre, la plante de l’avenir !

Benefices du chanvre

Le chanvre : une merveille environnementale, une plante aux multifonctions

 

Le chanvre pourvoit  naturellement à nos besoins quotidiens de première nécessité à savoir : se nourrir, s'habiller, se loger, se chauffer, se laver, se soigner...

Il  a de vastes applications pratiques en tant que ressource renouvelable et durable dans presque tous les domaines majeurs de l'économie. Il se trouve être  l’un des matériaux les plus utiles, les plus forts, les plus solides et les plus durables de notre planète. Il peut se substituer à de nombreux matériaux polluants comme le béton, les isolants, le plastique. Il s’utilise pour fabriquer du papier,  confectionner les vêtements les plus durables, les cordages les plus solides. Ses graines sont comestibles et peuvent être utilisées de diverses façons dans notre alimentation.

Cette plante renferme donc un potentiel réellement révolutionnaire, car elle pourrait remplacer efficacement un grand nombre de pratiques et produits industriels. Le chanvre est souvent appelé le don de Dieu à l'humanité. Cependant, en raison de décennies de propagande et de désinformation, le chanvre ne reçoit toujours pas l'attention qu'il mérite.

 

Cette simple plante peut se cultiver presque partout au monde

Chanvre actu

Le chanvre est une ressource facile à cultiver et renouvelable qui ne demande qu'à être utilisée. Les avantages de cette plante magnifique sont faciles à voir.

 

De multiples avantages écologiques

Le chanvre est  une culture très résistante, peu sensible aux maladies et ne nécessitant aucun traitement chimique en cours de culture (ni herbicide, ni fongicide…).

Avec un cycle de vie rapide (environ 6 mois), le chanvre a un pouvoir couvrant qui fait d’elle une plante nettoyante et structurante : sa hauteur peut atteindre jusqu’à 5 mètres ! Elle étouffe ainsi les « mauvaises herbes » et laisse à la récolte une parcelle propre. Le chanvre offre une culture avantageuse du point de vue écologique, d’autant qu’elle nécessite très peu d’entretien, quasiment pas d’irrigation et qu'elle améliore la structure du sol grâce à ses racines ramifiées.

De plus, le chanvre stocke du carbone : 1kg de chanvre garde 790g de carbone. En effet, avec une importante production végétale pouvant avoisiner les douze tonnes par hectare, le chanvre se révèle être un véritable piège à CO2.

Et toutes les parties du chanvre sont utilisées, ainsi certains paysans faisaient le rapprochement entre le chanvre et le porc : " tout y est bon ".

Enfin, une fois à l'état de produit industriel, les matériaux en chanvre sont recyclables ou même compostables.

Ainsi le chanvre entre en concurrence agricole avec les grands consommateurs de pesticides, tel que le coton. La fibre de chanvre offre une résistance 5 fois supérieure à celle du coton. Les tissus fabriqués à partir de chanvre sont très variés : ils vont de tissus rugueux, plutôt épais et solides, à des tissus très doux et fins. Grâce au procédé du rouissage, la préparation des fibres ne nécessite aucun agent blanchissant. Les fibres conservent ainsi toutes leurs propriétés médicinales, qui agissent directement au contact de la peau. Le port de vêtements en chanvre soulage les personnes souffrant de psoriasis ou d’allergies parce que la peau respire mieux.

Hemp 2

Il peut se substituer aux composites synthétiques et aux produits pétro-plastiques :

Le chanvre biocarburant pourrait remplacer les énergies polluantes carbonifères ou pétrochimiques.

Les matériaux de construction en chanvre garantissent l'éco-habitat et rivalisent avec les matériaux polluants tel que le béton.

Hemp 5

 

 

Le chanvre  lutte contre la déforestation de l’Amazonie et des zones tropicales, qui constitue un des plus grands désastres écologiques de notre époque moderne. Il pourrait fournir par exemple des millions de journaux, des emballages alimentaires...  sans qu'on abatte un seul arbre.

 

Des qualités nutritives

Hemp 1

La graine contient 25% de proteines, 30% d'hydrates de carbone, 15% de fibres insolubles et aussi du phosphore, du magnésium, du calcium, du fer, du zinc, ainsi que 80% d'acides gras polyinsaturés (dont 55% d'acide linoéique, ou vitamine F).
Avec un ratio oméga-6/oméga-3 proche de 5, les graines de chanvre concourent à rééquilibrer nos apports en acides gras essentiels et contribueraient à résoudre les problèmes de malnutrition et de faim dans le monde.

 

Le chanvre offre une pharmacopée naturelle et efficace de + en + reconnue, en concurrence avec les marchés chimio-pharmaceutiques. Il a des propriétés analgésique, anti-inflammatoire, anticonvulsive, vasodilatrice et antispasmodique.
 

 

Des avantages économiques
 

Le chanvre peut  se cultiver à bon marché, au dixième du prix d’un grand nombre de matériaux. Il faut favoriser sa culture, ce qui encouragera sa consommation.

Le chanvre crée de nouveaux marchés, des richesses, du travail et de l'emploi dans tous les secteurs. La réhabilitation du chanvre créerait tout de suite des milliers d'emplois.


Il génère une conscience verte de l'économie tout en valorisant une économie  de proximité par rapport à l'économie mondiale.
 

Le chanvre permettrait aux pays du tiers monde de mieux subvenir à leur économie.


 

Pourra t-on jamais remplacer l’intérêt personnel par l’intérêt commun de l’humanité ?

Le chanvre est connu depuis la nuit des temps.

Autrefois, de nombreuses régions françaises comportaient leur chanvrière,  l’industrie était florissante jusqu’au 18e siècle. En 1875, la France comptait 175 000 ha de cultures de chanvre. Mais face à  l’essor du coton, à l’avènement des fibres synthétiques, la culture du chanvre est alors reléguée en seconde zone et les surfaces ne cessent de décroître jusqu'à atteindre en 1965, uniquement 400 ha en France.

Après une prise de conscience de certaines coopératives, les expérimentations reprennent et le développement vers de nouveaux débouchés commence. Désormais, les nombreux domaines d’application font de cette plante un monstre d’innovation. Depuis les années 2000, la France compte entre 9 000 et 14000 hectares de surface dédiée à la culture, contre 5 000 pour le reste de l’Europe.

Ces superficies de chanvre  pourraient être augmentées aisément. Seulement voilà, cette ressource inépuisable, transformable en une infinité de produits (50 000 utilisations),  s'apprête à rentrer en concurrence écologico-économique avec les plus gros marchés industriels, principaux pollueurs de la planète.

 

Faudra-t-il attendre qu'on abatte le dernier arbre, que nos eaux soient polluées, nos terres stériles, nos combustibles fossiles épuisés, notre air vicié, pour enfin réhabiliter le chanvre et le reconnaitre d'utilité publique ?

Le chanvre nous propose des alternatives concrètes et salutaires. Nos choix individuels et collectifs, détermineront l'avenir du chanvre de la planète.

 

Cessons d’être silencieux et partageons l’information capitale le plus possible pour créer le changement maintenant.

 

Dominique Duffy, le 27 mai 2016

 

Ce qui se cache derrière la prohibition du cannabis

Planter du chanvre partout serait l'action qui contribuerait le plus à ce qu'on subvienne durablement à nos besoins, à ce qu'on retrouve notre liberté et notre équilibre avec la nature. Par Gabriel Luneau

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×