L'avis de Périco Légasse sur la crise agricole

Le 1er février 2016

6584067

 

"Ce n'est pas seulement l'agriculture qu'on assassine, c'est la France qu'on poignarde dans le dos"

 

C'est une des manifestations de la logique économique que l'on impose aux agriculteurs pour satisfaire, dans des proportions incompatibles avec les grands équilibres planétaires et la biodiversité, les objectifs financiers que se sont fixés les géants de la part de marché finale absolue. Pourtant, cela fait tellement longtemps que des voix autorisées et concordantes, sur ce site en particulier, annoncent la catastrophe. De n'avoir jamais ni entendu, ni écouté, a conduit la France là où elle en est aujourd'hui: une puissance agricole sinistrée. Quel immense gâchis! Quand on voit les ressources, les potentiels, les énergies, les volontés, les initiatives et les fabuleuses capacités de ce pays en terme de géo et biodiversité, comment a-t-on pu en arriver là ? Comment a-t-on pu, avec une classe politique si lucide, des dirigeants si motivés, des institutions si efficaces, cumuler autant de bévues, de lâchetés et de renoncements, pour que l'agriculture française, qui devrait être le fleuron de notre enrichissement national, en soit rendue à cet état de ruine…? Ce n'est pas seulement l'agriculture qu'on assassine, c'est la France qu'on poignarde dans le dos.

 

Nous en sommes arrivés à un point sordide de financiarisation de notre alimentation par la trilogie que forme l'agro-industrie productiviste, la publicité pro-malbouffe, et la grande distribution.

 

Les agriculteurs qui se suicident sont ceux qui ont suivi et appliqué à la lettre les consignes de la politique agricole européenne, encouragés en ce sens par les directives de Bruxelles, les chambre d'agriculture et les instances syndicales liées aux lobbies, qui leur ont dit: modernisez-vous en empruntant beaucoup pour surproduire toujours davantage, afin d'obtenir le prix de revient le plus bas possible, et vous resterez les plus concurrentiels sur le marché.

 

Article complet dans Figaro.fr

 

Pour améliorer notre alimentation et nos systèmes de distribution

 

Soutenez notre initiative sur le  site "Parlement et Citoyens" , demandez  aux parlementaires que soit proposé rapidement une loi sur la relocalisation alimentaire.  Cliquez ici

 

 

Suivez-nous sur     Facebook        Twitter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.