L’agroécologie sauvera notre puissance agricole

le 24 mars 2016

Banner cubaja5e3 d2621

http://www.kaizen-magazine.com

Face aux récents propos de Nicolas Sarkozy autour de l’agroécologie – selon lui, « une expression bizarre, (…) obsession pour la destruction de notre puissance agricole » – Pierre Rabhi et Jacques Caplat réagissait dans un article publié dans lemonde.fr :

« L’agroécologie n’a rien de bizarre. Elle ne prône pas la destruction du monde paysan, elle est exactement l’inverse.

L’agroécologie considère que la pratique agricole ne doit pas se cantonner à une technique, mais envisager l’ensemble du milieu dans lequel elle s’inscrit avec une véritable écologie. La pratique agroécologique a le pouvoir de refertiliser les sols, de lutter contre la désertification, de préserver la biodiversité (dont les semences), d’optimiser l’usage de l’eau. Elle est une alternative peu coûteuse et adaptée aux populations les plus démunies en France comme ailleurs.

L’agroécologie est un art de vivre sur notre planète, une alternative qui doit se partager au-delà des cultures et des frontières car elle est la solution pour un humanisme véritable. »

Toujours selon Jacques Caplat, l’agroécologie serait ainsi capable de nourrir le monde. Ce postulat, il le défendait aux côtés de Maxime de Rostolan lors d’une conférence animée par Olivier Lenaire :

 
 
 

Pour améliorer notre alimentation et nos systèmes de distribution

 

Soutenez notre initiative sur le  site "Parlement et Citoyens" , demandez  aux parlementaires que soit proposé rapidement une loi sur la relocalisation alimentaire qui favorise les cultures bio (moins de pesticides) et la santé (moins de médicaments).  Cliquez ici

 

 

Suivez-nous sur        Facebook                Twitter

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×